Aisea Tamani, joueur du Auxerrois - "A la découverte des rugbymen fidjiens en France !"

  • Nom : Tamani
  • Prénom : Aisea
  • Date de naissance : 28Janvier 1982
  • Lieu de naissance : Lautoka
  • Situation matrimoniale : Célibataire
  • Club : Rugby Club Auxerrois
  • Position : Deuxième ligne, numéro 8
JPEG - 92.7 ko
Aisea Tamani, joueur pour le Rugby Club Auxerrois
(Photo : Supplied)

Q : De quelle partie des Fidji êtes-vous originaire ? Où avez-vous grandi ?

R : Je suis de Tailevu, mais j’ai été élevé à Ba, et Ra.

Q : Quand avez-vous commencé le rugby ?

R : J’ai commencé à jouer sérieusement quand j’étais à USP (Université of South Pacific), en 2001.

Q : Quand êtes-vous devenu joueur professionnel ? Racontez brièvement votre parcours de rugbyman.

R : J’ai commencé à gagner de l’argent avec le rugby en 2009. Je jouais pour USP et pour le Marist Rugby Club, pour la compétition de Suva. J’ai aussi joué pour quatre clubs dans la Naitasiri Rugby Union, et, en fin de compte, joué pour Naitasiri également.

Q : Quel a été « l’élément déclencheur » de votre départ en France ?

R : Des milliers de jeunes hommes aux Fidji rêvent de cette opportunité. J’ai été assez chanceux d’avoir été recommandé par Franck Boivert, mon ancien entraîneur à USP.

Q : Qu’est-ce-qui a changé depuis que vous êtes joueur professionnel ?

R : Il y a un monde tout à fait différent hors du Pacifique, et j’ai appris à apprécier tout ce que nous avons et possédons aux Fidji.

Q : Comment s’est passé l’intégration au sein de l’équipe ? En France ?

R : Ce n’était pas facile du tout. Venir d’un pays où la température la plus froide est de 16°, et atterrir dans des conditions glaciales, aussi basses que -14°, demande une énorme adaptation. Avec l’équipe, ce n’était pas facile non plus. C’est une culture tout à fait différente et les traditions diffèrent énormément de celles de chez-moi.

JPEG - 66.1 ko
Aisea Tamani, avec Auxerre, contre Epernay
(Photo : Supplied)

Q : Qu’est-ce-qui vous a le plus choqué/surpris à l’arrivée en France ?

R : Le climat.

Q : Quelles sont les principales différences, pour vous, entre les Iles Fidji et la France ?

R : Le coût de la vie est définitivement bien plus cher en France. Et il y a aussi beaucoup plus de papiers administratifs. Pour renouveler votre carte de crédit, vous devez un contrat de quatre pages. Lol !

Q : Votre famille vous a-t-elle accompagnée en France ? Si non, à quelle fréquence rentrez-vous la voir ?

R : Non, ils ne sont pas avec moi. Je rentre les voir à la fin de chaque saison.

Q : Comment communiquez-vous avec vos proches restés aux Iles Fidji ?

R : Principalement grâce à Skype et Facebook.

Q : Pourquoi être venu jouer en France ?

R : C’est une opportunité que je devais saisir.

Q : Ce que vous préférez en France ?

R : Les paysages, Paris, le train et le métro.

Q : Qu’est-ce-qui vous manque le plus ?

R : La cuisine Fidjienne me manque.

JPEG - 39.6 ko
Aisea Tamani avec ses coéquipiers et amis
(Photo : Supplied)

Q : Votre souvenir de match le plus mémorable ?

R : Me casser le nez en France pour la troisième fois.

Q : Votre meilleur souvenir en tant que supporter ?

R : Assister à la victoire de la France sur l’Angleterre 12-10 au Stade de France, remportant ainsi le Trophée des Six Nations en 2010.

Q : Votre joueur préféré ?

R : Sébastian Chabal

Q : Votre équipe préférée ?

R : Le Racing Métro 92.

Q : Comment vivez-vous votre nouvelle célébrité ?

R : Ca altère la réalité. La célébrité, ce n’est pas du tout la vie, pour moi. Le problème avec la célébrité, c’est que vous pouvez être porté tout en haut puis jeté au fond du gouffre en un instant.

Q : Une fois votre carrière internationale terminée, aimeriez-vous revenir jouer pour Fidji ?

R : J’aimerais, si on me donne la chance de faire mes preuves lors des sélections.

Q : Où vous voyez-vous dans 10 ans ?

R : Marié avec des enfants, en Nouvelle-Zélande ou en Australie.

Q : Qui vous inspire le plus ?

R : Mon père.

Q : Beaucoup de sportifs ont un porte-bonheur (bracelets, etc.) ou même un rituel spécial avant un match important ; est-ce votre cas ? Si oui, lequel est-ce ?

R : Je prie mon UNIQUE source de force et je n’oublie jamais de Le remercier après chaque match.

JPEG - 73.4 ko
Rugby Club Auxerrois vs Massif Central
(Photo : Supplied)

En savoir plus :

-  Le site du Rugby Club Auxerrois : http://www.rugby-auxerre.fr
-  Les résultats de Fédérale 3 : http://www.rugbyrama.fr/rugby/federale-3/event.shtml

Dernière modification : 10/07/2012

Haut de page