Ban Ki-moon met en garde contre l’impact du changement climatique

En visite à Kiribati, le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a rappelé lundi que le changement climatique posait une menace sérieuse pour les moyens de subsistance, la sécurité et la survie des habitants de ce pays et des autres îles du Pacifique.

JPEG - 18.2 ko
Photo : UN News

Le Secrétaire général a rencontré le Président de Kiribati, Anote Tong. Les deux dirigeants ont réaffirmé qu’il était nécessaire d’agir rapidement au niveau international pour réduire les émissions de gaz à effet de serre et qu’il fallait octroyer les fonds pour financer les programmes destinés à s’attaquer à l’impact du changement climatique sur les communautés de la région.

Ils ont également souligné les faiblesses et les besoins en matière de développement des petits Etats insulaires en développement, en insistant sur l’importance d’un soutien cohérent et coordonné pour ces pays.
Il a remercié M. Tong pour sa participation active aux efforts multilatéraux pour lutter contre le changement climatique, en particulier en plaidant pour le dialogue entre les parties à la Convention cadre des Nations Unies sur le changement climatique.

En réponse à la question d’un reporter, le Secrétaire Général a décrit Kiribati comme étant “en première ligne” du changement climatique. « J’ai vu par moi-même les menaces réelles qui touchent les populations. Les gens craignent pour leur propre futur, en particulier les jeunes »

« Je demande instamment aux dirigeants à travers le monde d’agir maintenant. Les hautes marées montrent qu’il est grand temps d’agir. »

« Nous devons coexister avec la nature, et si nous utilisons notre savoir maintenant, nous pouvons coexister harmonieusement. C’est le message que je porterai à l’Assemblée Générale des Nations Unies, que je porterai aux négociations de Durban sur la Convention cadre des Nations Unies sur le changement climatique, que je porterai au somment Rio+20 l’année prochaine ».

Dernière modification : 08/09/2011

Haut de page