Exercice militaire « Croix du Sud » en Nouvelle-Calédonie, Fidji invité en tant qu’observateur

PNG

Exercice militaire « Croix du Sud » en Nouvelle-Calédonie, Fidji invité en tant qu’observateur

5 septembre 2014 : SUVA. Les forces militaires de l’Australie, Nouvelle-Zélande, Canada, Etats-Unis, Tonga, Royaume-Uni, Vanuatu, Japon et Singapour, se sont rassemblés en Nouvelle-Calédonie pour un exercice multinational militaire français dans le Pacifique. Fidji a été invité, en tant qu’observateur ainsi que le Chili.

Surnommé le premier événement pour l’entraînement des forces armées du Pacifique Sud-Ouest ; l’exercice Croix du Sud est un exercice militaire multinational organisé par les forces armées françaises en Nouvelle-Calédonie (FANC) tous les deux ans. L’objectif principal de cet exercice est de planifier, préparer et accomplir une aide humanitaire, une opération de livraison et d’évacuation de non-combattants couvrant la terre, l’air et la mer.

Environ 1500 militaires, de la marine et de l’armée de l’air – ainsi que sept navires et neuf avions militaires - seront principalement opérationnels dans les îles de Lifou et de Tiga ainsi que La Foa et à l’aéroport de Tontouta du 25 Août au 05 Septembre.

Englobant une gamme complète de scénarios, le personnel et les observateurs militaires utiliseront cet exercice biennal comme une occasion de fournir une formation réaliste et en même temps, la construire et cimenter des relations professionnelles.

Au fil des ans l’exercice Croix du Sud a vu plusieurs nouveaux pays participants et est passé d’un exercice militaire de petite échelle, à un multinational complexe.

L’Ambassadeur de France de Fidji, M. Gilles Montagnier a reconnu la participation des Forces Armées de Fidji à la Croix du Sud cette année.

"Les forces armées françaises et fidjiennes ont eu une coopération militaire fructueuse depuis des années et l’invitation adressée aux Fidji en ce moment particulier est un signe évident de notre volonté de vouloir reconstruire les relations militaires et une grande coopération entre les deux pays », a déclaré M. Montagnier.

« Je pense qu’il est extrêmement important de reconnaître la participation des Fidji à l’exercice militaire de cette année, comme Fidji joue un rôle influent dans la région du Pacifique et est reconnu dans d’autres missions de maintien de la paix multinationale et nous sommes convaincus que des efforts conjoints et les relations peuvent être renouvelés après l’exercice . S’exprimant au sujet des opérations de maintien de la paix, je tiens également à réitérer l’entière solidarité de mon gouvernement avec les autorités de Fidji. La France condamne la détention de 45 casques bleus fidjiens dans le plateau du Golan et appelle à la libération immédiate des personnes enlevées "at-il dit.

Avec 1850 agents (y compris 1 600 militaires), le rôle principal de l’AFCN est d’assurer la souveraineté de la France dans leur zone de responsabilité. Il est renforcé par les forces armées en Polynésie française (d’environ 1400 militaires).

Mais l’exercice Croix du Sud démontre également la contribution et l’engagement de la France à l’aide humanitaire et des catastrophes dans le cadre prévu par la FRANZ (France, Australie, et Nouvelle-Zélande) Accord de 1992. Cet accord engage ses signataires à échanger des informations pour assurer la meilleure utilisation des actifs combinés et autres ressources pour les opérations de secours après les cyclones et autres catastrophes naturelles dans la région du Pacifique.

Par exemple, le maintien des missions humanitaires et de la Mission intégrée des Nations Unies au Timor-Leste (MINUT) en 1998, le tsunami en 2004 et les cyclones tropicaux à Tonga et à Fidji en 2009 et 2010 ont été renforcées par l’accord FRANZ. La France a également joué un rôle important dans ce cadre dans les îles Fidji et Tonga, lors du passage du cyclone EVAN (Décembre 2012) et du cyclone IAN (plus tôt cette année).

Cet exercice permettra également aux forces armées participant de mener l’engagement militaire de niveau pratique avec les forces armées françaises.

........................................................................................................................

Dernière modification : 09/09/2014

Haut de page