Inauguration de la ferme solaire de Total à Vuda

JPEG

Total Fidji Ltd, filiale du groupe français Total, a dévoilé aujourd’hui la ferme solaire qu’elle a installé dans son dépôt de Vuda (Ouest). L’Ambassadeur Montagnier avait fait le déplacement pour une cérémonie qui réunissait des représentants gouvernementaux ainsi que des responsables du groupe.

Voici le le discours prononcé à cette occasion par l’Ambassadeur Montagnier.

Monsieur le Procureur général de la République des Fiji, Aiyaz Sayed-Khaiyum,

Monsieur Ratu Kitione TAVAIQA, Tui Vuda,

Monsieur Pierre-Emmanuel Bredin, Directeur général des opération de total pour l’Asie-Pacifique,

Monsieur le Directeur général de Total Fiji, cher Sylvain,

Mesdames et Messieurs les journalistes,

Mesdames et Messieurs,

C’est avec un grand plaisir que je me trouve aujourd’hui parmi vous pour inaugurer la ferme solaire installée par Total sur son dépôt de Vuda.

Pour tous les pays, sur tous les continents, la question de l’approvisionnement énergétique a toujours été un enjeu majeur. S’y rajoute aujourd’hui celui du réchauffement climatique qui oblige à faire des choix plus propres et respectueux de la planète.

Les Etats insulaires du Pacifique, pour lesquels la facture pétrolière représente une part non négligeable de la richesse nationale, sont concernés au premier chef. Ils sont également les principales victimes du changement climatique. Kiribati et Tuvalu bien sûr, dont on annonce régulièrement la disparition, mais aussi Fidji, dont certains villages ont dû être relocalisés afin de les mettre à l’abri des eaux.

Les énergies renouvelables constituent évidemment la meilleure solution pour prendre en compte ce double impératif d’approvisionnement énergétique et de respect de l’environnement. Les Etats insulaires l’ont bien compris : Tokelau a été le premier à revendiquer 100% d’énergies renouvelables. Fidji, qui est un marché bien plus important, est à 76%, principalement grâce à l’hydroélectrique et vise 90% en 2015. Pour y arriver, la FEA souhaite accroitre le nombre des IPP (idependant power producers), ce qui ne se fera pas sans une loi garantissant un tarif de rachat. Sans cette assurance, qui permet de calculer le retour sur investissement, aucun investisseur raisonnable ne se lancera dans l’aventure. Et lorsque l’on parle d’énergie, il vaut mieux être raisonnable !

La France est bien entendue très sensible à ces thématiques. Avec l’Union européenne, elle a toujours été un des pays moteurs dans les négociations climatiques, développant un partenariat fécond avec l’Alliance of Small island states (AOSIS) présidée par Nauru. Et c’est la France qui accueillera en 2015 la 21ème Conférence des parties (COP). Notre ambition, pour ce sommet Climat – Paris 2015, est l’adoption d’un nouveau régime climatique, universel et ambitieux.

A plus court terme et de manière plus concrète, la France est active dans la région à travers l’Union européenne, dont elle contribue à hauteur de 20% de l’effort de développement. Mais elle l’est à travers ses entreprises, comme Total nous le montre aujourd’hui, et ses Territoires.

Pour la seule Nouvelle-Calédonie, celui de nos trois territoires du Pacifique, qui est culturellement le plus proche de Fidji, pas moins de 11 sociétés proposent des solutions « énergies renouvebales ». Ce sont des sociétés très fiables – certaines, filiales de leaders mondiaux comme GDF-Suez. L’une d’entre elle, Vergnet Pacific, est déjà intervenue à Fidji, avec la construction de la centrale éolienne de Butoni, près de Sigatoka.

Elles sont à côté, ce qui facilite les contacts et le service après-vente et elles sont au cœur du sujet qui nous réunit aujourd’hui. Certaines sont venues en mission exploratoire à Fidji et pourraient, dès que sera connu le tarif de rachat, y investir, imitant en cela Total, que je félicite encore une fois pour cette belle installation, le début, j’en suis sûr, d’une grande aventure dans le solaire à Fiji – en tous cas dans l’ouest, où le climat y semble plus adapté que le « Suva weather » !

Merci de votre attention.

Dernière modification : 04/06/2014

Haut de page