Marche pour la journée de la Terre 2016 à Suva

L’ambassade de France et l’Union Européenne ont organisé une marche en l’honneur de la Journée de la Terre 2016 qui coïncide avec la signature aux nations Unies à New York de l’Accord de Paris de la COP21 sur le changement climatique.

La Journée de la Terre fêtée à Suva

JPEG

L’ambassade de France et l’Union Européenne ont organisé un événement pour la journée de la Terre à Suva. Cette année, la journée coïncide avec la signature aux Nations Unies à New York de l’Accord de Paris de la COP21.

le ministre de l’environnement, Parveen Kumar était l’invité d’honneur de l’événement auxquel ont participé des ONG locales de défense de l’environnement avec le soutien du ministère de l’environnement.

Le chargé d’affaires de l’ambassade de France Jules Irrmann a souligné, au Parc Sukuna ce matin, le rôle important qu’ont joué les Etats du Pacifique dans les négociations de la COP21 et le leadership du gouvernement fidjien dans la signature de l’accord à New York.

“Fidji et les îles du Pacifique ont eu un important rôle de plaidoyer et leadership dans le succès de la COP21."

“Faisant à nouveau preuve de leur influence, les Fidjis ont été le premier pays à signer l’Accord de Paris, suivi rapidement par les pays de la région, Nauru et Tuvalu."

JPEG

“Les leader régionaux s’en sont remis à la très inclusive présidence française de la COP21 qui avait organisé un sommet France-océanie juste avant la COP pour permettre aux voix du pacifique de s’élever avant la rencontre, en fort partenariat avec l’UE. Les Etats du Pacifique et de l’UE étaient la clef du succès des négociations, tout particulièrement en conduisant une coalition aux ambitions de haut niveau. " a développé Mr Irrmann.

Le ministre, Mr Parveen Kumar, a fait échos à cette reconnaissance de l’importance de la ratification sur le changement climatique.

“La Journée de la Terre nous rappelle que nous somme les gardiens de l’environnement et que chacun d’entre nous se doit de faire en sorte que le monde dont vont hériter nos enfants soit un monde sain."

“C’est la raison pour laquelle monsieur le premier ministre Bainimarama a lancé l’an dernier notre cadre de développement "vert", qui place les questions environnementales au cœur de chaque politique, chaque décision prise par el gouvernement."

“Nous ne pouvons pas parler de développement économique et de développement durable et ignorer les questions environnementales et les conséquences du changement climatique, tout particulièrement dans un pays où le tourisme en est le principal facteur de développement.

“Cela appelle à l’ambitieux objectif de planter 7, 8 milliards d’arbres d’ici à la Journée de la Terre 2020. 7,8 milliards d’arbres, c’est beaucoup, mais uniquement un arbre pour chaque habitant de la planète. Le sens de cette initiative est qu’individuellement, nous pouvons faire beaucoup, à notre niveau." a développé Mr Kumar.

PDF - 167.2 ko
(PDF - 167.2 ko)

Dernière modification : 26/04/2016

Haut de page